mademoiselle papillonGabrielle, 30 ans, infirmière, s’occupe de grands prématurés dans un service de néonatologie intensive. L’univers de la jeune femme s’est réduit aux quelques mètres carrés de sa salle, la salle 79, où elle glisse lentement dans l’indifférence, lorsqu’elle découvre l’histoire de Mademoiselle Papillon.
En 1920, dans une France ravagée par la Première Guerre mondiale, cette infirmière de la Croix-Rouge est envoyée au dispensaire de Vraignes-en-Vermandois. Alors qu’elle tente de mener à bien sa mission, la vision des enfants qui succombent dans la rue l’obsède. Une ambition se forme et prend bientôt toute la place : elle doit bâtir une maison pour les protéger.
Lorsqu’elle franchit le seuil de la sublime abbaye de Valloires, Mademoiselle Papillon est convaincue d’approcher son rêve.

L’histoire inouïe de Thérèse Papillon, reconnue juste parmi les nations, révèle la force de nos rêves. Un magnifique roman écrit par la très belle plume d'Alia Cardyn, auteure belge.

Lu par Eva

367482Une jeune femme du Sud qui, comme les oies, fait souvent le voyage jusqu’à Salluit, parle à Eva, son amie du Nord disparue, dont le corps est dans l’eau du fjord et l’esprit, partout.
Le Nord est dur – « il y a de l’amour violent entre les murs de ces maisons presque identiques » – et la missionnaire aventurière se demande « comment on fait pour guérir son cœur ». Elle s’active, s’occupe des enfants qui peuplent ses journées, donne une voix aux petites filles inuites et raconte aussi à Eva ce qu’il advient de son fils Elijah, parce qu’il y a forcément une continuité, une descendance, après la passion, puis la mort.

Juliana Léveillé-Trudel livre un récit d’amour et d’amitié beau et rude comme la toundra. Nirliit partage la « beauté en forme de coup de poing dans le ventre » qu’exhale le Nord.

Un premier roman envoûtant, d'une beauté en forme de coup de poing, qui nous transporte au coeur du grand nord québecois, de sa violence, de sa misère et de sa splendeur...
Une vraie pépite à peine sortie de la roche.

Lu par Jérôme

les sorcires de PendleLancashire, Pendle, 1612.
À 17 ans, Fleetwood Shuttleworth est enceinte pour la quatrième fois. Mais après trois fausses couches, la maîtresse du domaine de Gawthorpe Hall n'a toujours pas donné d'héritier à son mari. Lorsqu'elle croise le chemin d'Alice Gray, une jeune sage-femme qui connaît parfaitement les plantes médicinales, Fleetwood voit en elle son dernier espoir.
Mais quand s'ouvre un immense procès pour sorcellerie à Pendle, tous les regards se tournent vers Alice, accusée comme tant d'autres femmes érudites, solitaires ou gênantes.
Alors que le ventre de Fleetwood continue de s'arrondir, la jeune fille n'a plus qu'une obsession pour sauver sa vie et celle de son bébé : innocenter Alice. Le temps presse et trois vies sont en jeu.
Etre une femme est le plus grand risque qu'il soit.

Le roman de Stacey Halls est tiré d'une histoire vraie, celle des procès des sorcières de Pendle dans le Lancashire qui ont abouti à leur mise à mort, sauf une, Alice, qui a été acquittée. Un très beau roman, roman historique, roman d'amour, d'amitié, de suspense, mais aussi celui d'un combat contre l'injustice, l'obscurantisme, la suprématie masculine. 

Lu par Eva et Stéphanie

l infini des possiblesPaulina Fontana, vieille dame pleine de fantaisie et de créativité en rupture de ban avec sa famille américaine, invite ses petites-nièces, Emilia et Lucy, à visiter son pays natal, l'Italie. Elle leur fait une déclaration fracassante : le jour de son quatre-vingtième anniversaire, elle rencontrera l'amour de sa vie et mettra fin une fois pour toutes à la « malédiction de la deuxième fille de la famille Fontana ». Cette « malédiction » n'est probablement rien d'autre qu'une coïncidence, un vieux mythe. Pourtant, personne ne peut nier que pendant des siècles, pas une seule deuxième née de la famille Fontana n'a trouvé l'amour.
Que se passerait-il si ce supposé sort était brisé ? Emilia, qui, à 29 ans, semble accepter cette malédiction, trouverait-elle à son tour le grand amour ?
Au cœur de la campagne Toscane, Paulina va finalement révéler des secrets de famille autrement plus troublants qu'une malédiction vieille de plusieurs siècles...

Un "conte de fées moderne" qui nous fait voyager à travers l'Italie !

Lu par Eva et Stéphanie

tous ns des toilesChacun de nous possède des talents et des beautés intérieures qui sont autant de trésors trop souvent en sommeil : Meera Lee Patel, l'auteure, nous convie à les révéler. S’ouvrir au monde qui nous entoure et tisser les liens invisibles qui nous unissent aux autres et à la nature, telle est son invitation.
Composé de citations profondes, de peintures lumineuses et laissant place au questionnement, ce guide offre un espace pour réfléchir sur ce qui fait de nous des individus uniques, entités d’un tout magnifiquement complet.

Un véritable coup de coeur pour moi. Un livre idéal pour les personnes qui souhaitent faire un travail sur elles-mêmes. De belles citations et des exercices qui poussent à réfléchir sur le sens de la vie.

Lu par Sophie

la passeuse d histoiresJaya, une journaliste new-yorkaise, bouleversée par une troisième fausse couche et le délitement de son mariage, embarque dans un inoubliable voyage en Inde à la recherche de son histoire familiale troublée.
Émerveillée par ce qu’elle y découvre, Jaya apprend tout ce qu'elle peut sur la culture du pays. C'est en rencontrant Ravi, ancien servant et confident de sa grand-mère Amisha, qu'elle va en apprendre plus sur son histoire familiale. Le vieil homme lui racontera la vie d'Amisha sous l'occupation britannique, de son mariage arrangé à son histoire d'amour impossible avec un lieutenant britannique. Il lui parlera également de l'école anglaise où, malgré les interdits de l'époque, elle enseignait l'écriture, elle qui adorait raconter et écrire des histoires pour ses enfants.
À travers l'histoire déchirante de sa grand-mère, modèle de résilience, Jaya se découvre une force que, jusque-là, elle n'avait jamais soupçonnée.

Un roman poignant qui réussit le tour de force d'insuffler de la beauté et de la délicatesse au sein des tragédies les plus sombres.

Lu par Isabelle

malgre toutC'est l'histoire d'un amour à rebours. Une passion platonique mais éternelle entre deux êtres. D'un côté, il y a Ana. Sexagénaire charismatique, ancienne maire tout juste retraitée, mariée et maman. Une battante au grand cœur qui impose le respect. De l'autre, il y a Zeno. Célibataire endurci, libraire proche de la retraite et doctorant en physique qui aura mis quarante ans pour terminer sa thèse. Un esprit libre et voyageur, aussi séduisant que mystérieux.
Au fil des années, ils ont tissé ensemble un amour impossible et intarissable. Tout en égrainant les excuses qui ont empêché qu'elle ne prenne forme, on remonte le temps de cette romance et de ses méandres... jusqu'à sa source.
Avec Malgré tout, Jordi Lafebre (Les Beaux Étés, La Mondaine, Lydie) nous offre, avec toute la poésie et la tendresse qui le caractérisent, son premier album en tant qu'auteur complet. Un puzzle amoureux complexe, qu'il recompose savamment au travers de scènes distinctes... et pourtant indissociables les unes des autres.

Une BD tout en douceur.

Lu par Sophie

alabama 1963Birmingham, Alabama, 1963. Le corps sans vie d'une fillette noire est retrouvé. La police s'en préoccupe de loin. Mais voilà que d'autres petites filles noires disparaissent...
Bud Larkin, détective privé bougon, alcoolique et raciste, accepte d'enquêter pour le père de la première victime. Adela Cobb, femme de ménage noire, jeune veuve et mère de famille, s'interroge : "Les petites filles, ça ne disparaît pas comme ça..."
Deux êtres que tout oppose. A priori.

Sous des airs de polar américain, "Alabama 1963" est avant tout une plongée captivante dans les États-Unis des années 1960, sur fond de ségrégation, de Ku Klux Klan et d'assassinat de Kennedy.

Lu par Eva et Sophie