Le sang des btesTom, vendeur dans une boutique de compléments alimentaires et de protéines pour bodybuilders, est en pleine dépression. Le passage à la cinquantaine lui ouvre les yeux sur sa vie rangée avec sa femme Mathilde qui ne le rend plus heureux.
Mais il voit sa vie bouleversée quand revient à la maison familiale son fils Jérémie, jeune homme malingre tout juste séparé de sa copine, et son père, juif marqué par la Shoah et malade d’un cancer. S’annonce une cohabitation compliquée pour Tom qui ne souhaite que tranquillité et repos.
Témoin d’un acte de violence, Tom va sauver une inconnue aux origines mystérieuses des mains d’une brute qui la maltraite, ramener chez lui cette femme sans papier, et perturber le quotidien de tous.

Avec les membres de la famille de Tom, Thomas Gunzig fait une description lucide de son temps et de ses tendances.
De nombreux thèmes subtilement abordés, comme les questions d'identité, de genre mais également le féminisme, le véganisme, l'holocauste, les manipulations et finalement la vie au sens large du terme. Drôle et profond, le plus sensible et personnel des livres de l’auteur.

Lu par Sophie L.

n oublie pas les fleursSe souvenir des belles choses...

Le soir du 31 décembre, Izumi rend visite à sa mère Yuriko pour les fêtes de fin d’année, mais cette dernière est absente. Il la retrouve finalement perchée sur la balançoire d’un parc voisin, où elle semble perdue. Cet événement n’est que le premier signe de la maladie qui la ronge : quelques mois plus tard, il apprend qu’elle est atteinte d’Alzheimer.
À mesure que les souvenirs de Yuriko s’estompent, ceux de l’enfance d’Izumi ressurgissent. En prenant soin de sa mère – au moment où lui-même s’apprête à devenir père – Izumi tente de comprendre ce qui l’a éloigné d’elle au fil du temps, s’interroge sur le sens de leur relation. Pour retrouver l’essentiel de ce qui leur reste à présent.

Un roman émouvant sans être larmoyant, traitant de la vieillesse, de la solitude et de la très belle relation entre une mère et son fils. 

Lu par Eva

ces orages lC’est une maison petite et laide. Pourtant en y entrant, Clémence n’a vu que le jardin, sa profusion minuscule, un mouchoir de poche grand comme le monde. Au fond, un bassin de pierre, dans lequel nagent quatre poissons rouges et demi. Quatre et demi, parce que le cinquième est à moitié mangé. Boursouflé, abîmé, meurtri : mais guéri. Clémence l’a regardé un long moment.
C’est un jardin où même mutilé, on peut vivre. Clémence s’y est installée. Elle a tout abandonné derrière elle en espérant ne pas laisser de traces. Elle voudrait dresser un mur invisible entre elle et celui qu’elle a quitté, celui auquel elle échappe. Mais il est là tout le temps. Thomas. Et ses orages.
Clémence n’est pas partie, elle s’est enfuie.

Qu’aurions-nous fait dans la situation de Clémence ? Une histoire qui coupe le souffle et ne vous quitte pas même la lecture terminée.

Lu par Christine J.

les chevaux de coeurMama Reine vit une existence paisible dans sa ferme où elle prend soin des chevaux que sa voisine Lorena lui a confiés. Elle développe avec eux un lien très fort et découvre leurs aptitudes insoupçonnées.
Les jours s'écoulent dans la douceur et l'harmonie, lorsqu'elle est terrassée par un AVC. Julien, Rose et Jojo, qu'elle a accueillis et élevés lorsqu'ils étaient petits, se précipitent à son chevet.
Le commercial désabusé, l'amoureuse optimiste et le hippie bouddhiste se retrouvent et décident de tout faire pour permettre à leur nourrice de revenir chez elle.
Ce retour aux sources et le contact avec ces chevaux extraordinaires va permettre à chacun de réenchanter son existence.
Les vertus de la joie, de la bienveillance, les bienfaits de la nature et particulièrement des chevaux, tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce roman, tendre et plein d'humour, un conte merveilleux très inspirant.

Un roman à lire si vous aimez tout ce qui touche au développement personnel et si vous croyez aux pouvoirs des animaux.

Lu par Sophie C.

fille d un nouveau tempsHambourg, 1919
Tandis que l’Europe se relève avec peine de la guerre qui l’a ravagée, un vent d’espoir et de folle liberté souffle sur une nouvelle génération née avec le siècle.
Issue de la bourgeoisie, la jeune Henny se destine à la carrière de sage femme, aux côtés de Käthe, fervente militante communiste. Leur chemin croisera celui d’Ida, riche aristocrate qui dissimule son âme rebelle sous le vernis des conventions, et de Lina, farouchement libre et anticonformiste…
Rien ne les destinait à se rencontrer, et pourtant, les quatre jeunes femmes vont nouer une amitié indéfectible dans la folle ambiance des années 1920. Mais très vite, la joie des années d’après-guerre laisse place à la lente montée des années noires et leur amitié devra survivre à l’inexorable marche de l’Histoire.

Une fascinante saga où les destins mêlés de quatre jeunes femmes inoubliables dessinent en filigrane l’histoire d’une génération marquée plus qu’aucune autre par un siècle de guerres et de chaos.

Lu par Eva

le jeune acteurL’histoire vraie d’un adolescent anonyme devenu l’un des acteurs les plus talentueux de sa génération !

En 2008, Riad Sattouf réalise son premier film, "Les Beaux Gosses". Il choisit comme premier rôle le jeune Vincent Lacoste, timide et complexé, qui n’avait jamais imaginé être acteur. Le collégien de 14 ans se retrouve alors propulsé dans le monde secret, fascinant et parfois flippant du cinéma !

Un roman graphique plein d’humour et d’auto-dérision sur les carrières croisées de Riad Sattouf et Vincent Lacoste.

Lu par Sophie L.

la femme au manteau violet2018. La vie de Jo vole en éclats suite à ce qui ne semblait être qu'un banal accident sans gravité ; pourtant, un scanner révèle qu'un anévrisme risque de se rompre à tout moment. Le neurologue lui laisse le choix : elle peut être opérée, mais les risques sont importants. Persuadée qu'elle va mourir, Jo se réfugie chez Victor, son grand-père. Ce dernier va lui montrer un pendentif qu'il a reçu d'Angleterre quelques années plus tôt, avec pour seule explication ce mot griffonné sur une feuille : « De la part de Charlotte, qui n'a jamais oublié Gabriel. Ce souvenir vous revient de droit. ». Victor lui révèle que Gabriel était son frère aîné, décédé lorsqu'il était enfant. Jo décide de se rendre à Ilfracombe, dans le Devonshire, afin d'aider son grand-père à résoudre ce mystère, et surtout, de réfléchir à la décision qu'elle doit prendre...

1929. Charlotte et son mari, Émile, quittent leur vignoble d'Épernay pour un voyage d'affaires à New York. Sur place, la jeune femme s'éprend de Ryan, un mystérieux homme d'affaires. Lorsqu'il se rend compte de cette trahison, Émile entre dans une rage folle, la frappe et la laisse pour morte. À son réveil, Charlotte se rend compte que son mari est parti ; pire, il lui a pris tous ses papiers. Elle est effondrée : son fils de quatre mois, Gabriel, est resté en France, et sans papiers, elle ne peut pas le rejoindre...

Une belle histoire qui fait voyager le lecteur, doublée d'un hymne vibrant aux femmes, à la vie et à l'amour.

Lu par Eva et Stéphanie

archieL’histoire bouleversante d’un jeune qui marche mille kilomètres en quête d’humanité.
Archie, seize ans, est placé en institution. Sa mère, toxicomane, est incapable de s’occuper de lui. Au lieu de consentir à ce quotidien qui l’enferme, Archie lutte. Un jour, un rêve se dessine. Tout quitter pour rejoindre à pied une école où les enfants sont libres d’apprendre ce qui les intéresse vraiment.
Archie entame ce périple sur le sentier des douaniers. À force de silence, son histoire se superpose au ciel, à la mer, à la falaise qui fond dans les flots. Le film de son enfance se déroule, brut et lourd de secrets. Mais aucune vie n’est perdue d’avance. Archie découvre le journal de Madeleine – l’infirmière qui l’a accueilli le jour de sa naissance –, et en chemin, ce jeune poète va se révéler.

Avec Archie, Alia Cardyn offre un récit lumineux et surprenant sur la construction d’un être et de ses rêves.

Lu par Eva