UNE TOUTE PETITE MINUTEIl a suffi d’une toute petite minute, et la vie de Madeline a basculé.
C’était une nuit de 1995, elle avait 17 ans et fêtait la nouvelle année. Que s’est-il passé dans cette salle de bains où elle s’était enfermée avec sa meilleure amie ?
Vingt ans après, Madeline sort de prison. Personne n’a jamais su la vérité sur le drame de cette fameuse nuit. Elle a effectué sa peine jusqu’au dernier jour.
Comment reprendre le cours de cette vie interrompue ? Parler à des gens qui ne savent pas de quoi on est coupable ? Renouer avec une petite soeur qu’on n’a pas vue devenir adulte ? Vivre et y trouver un sens ?
Mad va chercher le bon chemin, pas après pas, dans les dunes des Hamptons, dans les jardins des belles maisons qui l’embauchent, dans les précieux gestes d’entraide. Et grâce à sa mère, au-delà de ses mystères. Grâce aussi à Ezra, le cuisinier qui ressemble à un pirate, peut-être Madeline acceptera-t-elle un jour qu’on puisse l’aimer quand même…

Parfois, une toute petite minute peut devenir une éternité, sans que l'on puisse rien y changer, sauf à s'autoriser à avancer.
Un merveilleux livre comme tous ceux de l'auteure, il bouleverse mais livre aussi une belle leçon de vie et d'espoir. 

Lu par Eva

LA CHAMBRE DES PAPILLONSDans la campagne de Suffolk, Admiral House trône. C'est la maison de famille de Posy Montague, l'endroit où elle a passé son enfance à courir après les papillons avec son père, avant d'y élever ses propres enfants.
A près de 70 ans, elle doit pourtant se résoudre à se séparer de cette demeure qui a abrité ses plus grandes joies et ses plus grandes peines.
Mais la réapparition soudaine de Freddie, son amour de jeunesse qui lui a brisé le cœur cinquante ans auparavant, va tout bouleverser. Car il se pourrait bien qu'Admiral House n'ait pas encore révélé tous ses secrets....

Une captivante fresque multigénérationnelle, combinant personnages inoubliables et secrets déchirants, comme Lucinda Riley en a fait sa spécialité.

Lu par Eva

le babuleux voyage du carnet des silencesMonica a abandonné sa carrière d'avocate pour réaliser son rêve : ouvrir un café sur Fulham Road.
Le jour où un de ses clients oublie son carnet sur une table, elle ne peut s'empêcher de le lire. Les premières pages lui révèlent la confession de Julian Jessop, un artiste excentrique, âgé de septante neuf ans qui exprime toute sa tristesse et sa solitude depuis la mort de sa femme.
Touchée par cette idée de révéler des sentiments intimes à des inconnus, Monica décide de continuer le carnet avant de le déposer dans un bar à vin. Au risque de voir son destin bouleversé de manière inattendue...

Un roman choral, plein d'humanité, d'amitié et d'amour...

Lu par Eva

Avant l tJess a vingt-trois ans et quatre amies de toujours. Pour la fête du Printemps, les cinq filles décident de présenter un défilé de mode : elles vont chiner, coudre et créer des tenues, mais surtout elles vont oser monter sur scène, entrer dans la lumière. Envisager cette audace, c'est déjà changer, or Jess va changer bien plus encore, en quelques mois, au risque de perdre une amie, au risque de se découvrir, au risque de s'envoler...

Un roman de la métamorphose, frais, joyeux et enlevé, plein de promesses d'avenir.

Lu par Eva

la lumire etait si parfaiteComment sa vie a-t-elle pu lui échapper à ce point ?
Devenue mère au foyer à la naissance de ses enfants, Megg fait face aujourd’hui à une ado en crise qu’elle ne reconnaît plus. Son mari ne se préoccupe guère des tâches quotidiennes. Et puis il y a eu le coup de grâce, cette saleté d’infarctus qui a fauché sa mère avant l’heure. Tandis qu’elle se résout à vider la maison de son enfance, Megg déniche une pellicule photo qui l’intrigue et décide de la faire développer. Rien ne pouvait la préparer à la série de clichés qu’elle découvre alors…
Une révélation qui bouleversera sa vie. Partie sur les traces d’un passé maternel dont elle ignore tout, Megg ne se doute pas que c’est son avenir qu’elle est en train de reprendre en main.

“La lumière était si parfaite” provoque une rencontre avec soi et procure un certain apaisement avec le passé dans une ambiance légère. Une lecture qui apporte du réconfort dans les moments difficiles.
Un roman fluide qui vous fera passer un bon moment de lecture.

Lu par Sophie

bettyLa Petite Indienne, c’est Betty Carpenter, née dans une baignoire, sixième de huit enfants. Sa famille vit en marge de la société car, si sa mère est blanche, son père est cherokee.
Lorsque les Carpenter s’installent dans la petite ville de Breathed, après des années d’errance. Le paysage luxuriant de l’Ohio semble leur apporter la paix. Avec ses frères et sœurs, Betty grandit bercée par la magie immémoriale des histoires de son père. Mais les plus noirs secrets de la famille se dévoilent peu à peu.
Pour affronter le monde des adultes, Betty puise son courage dans l’écriture : elle confie sa douleur à des pages qu’elle enfouit sous terre au fil des années. Pour qu’un jour, toutes ces histoires n’en forment plus qu’une, qu’elle pourra enfin révéler.

Betty raconte les mystères de l’enfance et la perte de l’innocence. À travers la voix de sa jeune narratrice, Tiffany McDaniel chante le pouvoir réparateur des mots et donne naissance à une héroïne universelle.
Ce livre est à la fois une danse, un chant et un éclat de lune, mais par-dessus tout, l’histoire qu’il raconte est, et restera à jamais, celle de la Petite Indienne.

Lu par Eva et Sophie L.

terra altaMelchior, un policier au nom de roi mage, ex-repris de justice et fils d'une prostituée, qui a fait des «Misérables» de Victor Hugo son «vade-mecum» vital, mène l'enquête sur les terres de l'Ebre, à l'extrême sud de la Catalogne. Mais ici plus qu'ailleurs "tôt ou tard, tout s'explique par la guerre" et il devra faire sien le dilemme de Jean Valjean : "Rester dans le paradis, et y devenir démon, rentrer dans l'enfer, et y devenir ange !".

Lu par Jérôme

ma chere louiseMars 1913. Après une chute à cheval, Guillaume Deferranges se voit offrir l'hospitalité par une modeste famille. En remerciement, il obtient pour Louise, la fille cadette, une place de domestique auprès de son oncle et sa tante. S'il est loin d'être insensible au charme de la jeune fille, celle-ci est agréablement surprise de découvrir que ce jeune bourgeois fortuné partage ses idéaux de paix et d'égalité. Entre eux, la complicité grandit. Quand le désir les emporte, Louise prend peur. Par amour, Guillaume semble prêt à tout affronter, mais l'annonce de leurs fiançailles provoque une telle hostilité qu'il s'enfuit à Paris. Louise se retrouve seule et sans travail. Elle accepte la demande en mariage du gentil Joseph, cordonnier. Mais la guerre approche et avec elle, son lot de bouleversements...

Un roman historique qui nous narre les événements survenus sur le front mais s'attache également à ce qui se passait à l'arrière plan et l'organisation des femmes qui ont dû, malgré tout, continuer à "vivre" ou du moins à survivre afin de contribuer, avec leurs moyens, à l'effort de guerre tout en continuant à faire fonctionner leur foyer. Un roman à la fois dur et profondément beau sur cette terrible épisode de notre Histoire.

Lu par Eva