les trois lumieresDans la chaleur de l’été, un père conduit sa fille dans une ferme du Wexford, au fond de l’Irlande rurale. Bien qu’elle ait pour tout bagage les vêtements qu’elle porte, son séjour chez les Kinsella,des amis de ses parents, semble devoir durer. Sa mère est à nouveau enceinte, et il s’agit de la soulager jusqu’à l’arrivée du nouvel enfant.
Au fil des jours, puis des mois, la jeune narratrice apprivoise cet endroit singulier, où la végétation est étonnamment luxuriante, les bêtes grasses et les sources jaillissantes. Livrée à elle-même au milieu d’adultes qui ne la traitent pas comme une enfant, elle apprend à connaître, au gré des veillées, des parties de cartes et des travaux quotidiens, ce couple de fermiers taciturnes qui pourtant l’entourent de leur bienveillance.
Pour elle qui n’a connu que l’indifférence de ses parents dans une fratrie nombreuse, la vie prend une nouvelle dimension. Elle apprend à jouir du temps et de l’espace, et s’épanouit dans l’affection de cette nouvelle famille qui semble ne pas avoir de secrets. Certains détails malgré tout l’intriguent : les habits dont elle se voit affublée, la réaction de Mr Kinsella quand il les découvre sur elle, l’attitude de Mrs Kinsella lors de leurs rares sorties à la ville voisine…

Un magnifique roman.

Lu par Eva et Christine

cas singulier benjamin tBenjamin, ambulancier de 35 ans, est victime de crises d’épilepsie qui s’accompagnent de visions au cours desquelles il se voit projeté 70 ans en arrière, dans la peau d’un autre Benjamin, héros de la Résistance lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Est-il possible de vivre 2 vies en même temps, à 2 époques différentes ? C’est avec talent que l’auteure arrive à nous le faire croire tout au long de cet époustouflant récit.

Tout comme Benjamin, le lecteur est emporté dans ces fluctuations temporelles et psychologiques de 2 vies qui s’entrechoquent et qui nous poussent à nous questionner sur nos choix.

Original, fascinant et addictif !
Lu par Christine

GraceDe retour dans sa maison d’enfance pour y passer Noël en famille, Nathan trouve très étrange le comportement de Grâce, sa mère. Des incidents se succèdent, faisant resurgir un douloureux passé.

Dans ce récit à 2 voix, celle de Grâce au travers du journal intime qu’elle a tenu 30 ans auparavant, et celle de Nathan dans un discours intérieur qu’il adresse à sa femme tant aimée, décédée à la naissance des jumeaux, nous découvrons peu à peu de lourds secrets de famille et des blessures qui vont aboutir à un séisme familial.

Une très belle écriture qui nous emporte dans un huis clos familial riche en émotions  et en suspense. Un roman envoûtant, fort, dérangeant, bouleversant et une analyse approfondie de l’âme humaine dans ce qu’elle a de sombre et  lumineux.

Un auteur à découvrir et à suivre !
Lu par Christine

chambre des merveillesLouis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.
Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie.
Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.
Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…

Inattendu, bouleversant et drôle, le pari un peu fou d'une mère qui tente de sortir son fils du coma en réalisant chacun de ses rêves.
Lu par Eva et Sophie

changer l eau des fleursViolette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses.

Après l’émotion et le succès des Oubliés du dimanche, Valérie Perrin nous fait partager l’histoire intense d’une femme qui, malgré les épreuves, croit obstinément au bonheur. Avec ce talent si rare de rendre l’ordinaire exceptionnel, Valérie Perrin crée autour de cette fée du quotidien un monde plein de poésie et d’humanité.

Un hymne au merveilleux des choses simples.Un véritable coup de coeur !

Lu par Eva, Christine et Stéphanie

51MHwtyWYIL. SX195 30 juillet 1994. Orphea, petite station balnéaire tranquille des Hamptons dans l’État de New-York, est bouleversée par un effroyable fait divers : le maire de la ville et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu’une passante, témoin des meurtres.
L’enquête, confiée à la police d’État, est menée par un duo de jeunes policiers, Jesse Rosenberg et Derek Scott. Ambitieux et tenaces, ils parviendront à confondre le meurtrier, solides preuves à l’appui, ce qui leur vaudra les louanges de leur hiérarchie et même une décoration.
Mais vingt ans plus tard, au début de l’été 2014, une journaliste du nom de Stephanie Mailer affirme à Jesse qu’il s’est trompé de coupable à l’époque.
Avant de disparaitre à son tour dans des conditions mystérieuses.

Qu’est-il arrivé à Stephanie Mailer?
Qu’a-t-elle découvert?
Et surtout: que s’est-il vraiment passé le soir du 30 juillet 1994 à Orphea?

chagrin des vivantsDurant les cinq premiers jours de novembre 1920, l'Angleterre attend l'arrivée du soldat inconnu, rapatrié depuis la France. Alors que le pays est en deuil et que tant d'hommes ont disparu, cette cérémonie d'hommage est bien plus qu'un simple symbole, elle recueille la peine d'une nation entière.
A Londres, trois femmes vont vivre ces journées à leur manière. Evelyn, dont le fiancé a été tué et qui travaille au bureau des pensions de l'armée; Ada, qui ne cesse d'apercevoir son fils pourtant tombé au front; et Hettie, qui accompagne tous les soirs d'anciens soldats sur la piste du Hammer-Smith Palais pour six pence la danse.
Dans une ville peuplée d'hommes incapables de retrouver leur place au sein d'une société qui ne les comprends pas, rongés par les horreurs vécues, souvent mutiques, ces femmes cherchent l'équilibre entre la mémoire et la vie. Et lorsque les langues se délient, les coeurs s'apaisent.

Un magnifique premier roman à la prose subtile et à l'intrigue si bien menée.
Lu par Pauline et Christine

Un peu beaucoup a la folieTrois couples épanouis. De charmants enfants. Une amitié solide. Et un barbecue entre voisins par un beau dimanche ensoleillé : tous les ingrédient sont réunis pour passer un bon moment.
Alors, pourquoi, deux mois plus tard, les invités ne cessent-ils de se répéter : "si seulement nous n'y étions pas allés" ?

Après le succès du Secret du mari et de Petits secrets, grands mensonges, Liane Moriarty continue de dévoiler la noirceur qui rôde sous les vies ordinaires et nous plonge au coeur des redoutables petits mensonges et des inavouables secrets de l'âme humaine... Fin, décapant et jubilatoire.

Lu par Eva, Yolène et Stéphanie