un amour suspenduIls ne se connaissent pas. Ils ne se sont jamais vus.
Elle, vexée et affligée par le manque d’investissement de son compagnon dans leur vie de couple, vient de mettre fin brutalement à leur histoire.
Lui, se reprochant d’être froid et de manquer de sensibilité, craint plus que tout de ne jamais parvenir à tomber amoureux.
Les désarrois de nos deux héros vont se rencontrer le long d’une plage. Côte à côte, au cours de la longue promenade en huis clos qu’ils entament, ils vont imaginer une nouvelle vie ensemble pour tordre le cou à la précédente. Tout le long, sans jamais se toucher ni même connaître leurs prénoms respectifs, ils donneront libre cours à leur imagination et vivrons une histoire de couple inventée de toutes pièces.

Une histoire bien remplie qui ne manquera pas de rebondissements. Mais où ce jeu de dupes peut-il mener ? Pourront-ils passer de la fiction à la réalité ?
Une histoire romantique et les superbes illustrations de Luc Peiffer font de cette BD un magnifique moment de lecture !

Lu par Eva et Jean-Christophe

Le silence 1En cet été de 1974, dans la banlieue irlandaise de South Boston, Mary Pat Fennessey mène une existence routinière. Un soir, Jules, sa fille de dix-sept ans, ne rentre pas à la maison, et sa trace disparaît dans la chaleur moite de la ville. La même nuit, un jeune Noir se fait mortellement percuter par un train dans des circonstances suspectes. Ces deux événements sans lien apparent plongent les habitants de Southie dans le trouble.
D'autant que la récente politique de déségrégation mise en œuvre par la ville provoque des tensions raciales et qu'une grande manifestation se prépare. Dans sa recherche effrénée de sa fille, Mary Pat, qui croyait appartenir à une communauté unie, voit les portes se fermer devant elle. Face à ce mur de silence, cette femme en colère devra lutter seule pour faire éclater la vérité, si dévastatrice soit-elle.
Grand roman américain, Le Silence met à nu le cœur sombre d'un pays en plein désarroi à travers le portrait d'une mère au cœur brisé.

Une héroïne charismatique pour un roman addictif et puissant !

Lu par Catherine

les penningtonLes aventures tragi-comiques d'une famille recomposée dans les quartiers sud de Londres. Cyril Pennington a beau être un homme sociable et charmant, pour ses cinq enfants, nés de quatre femmes différentes, il reste une figure qui brille par son absence. Si les demi-frères et soeurs Pennington se connaissent à peine, ils ont toutefois un souvenir en commun : le jour où ils se sont rencontrés, à l'occasion d'une virée en voiture dans la Jeep dorée de leur père.

Des années plus tard, à la suite d'une rupture difficile et d'un évènement dramatique, Dimple, influenceuse branchée, n'a d'autre choix que de faire appel à sa fratrie désunie. Car en cas de problème, on peut toujours compter sur la famille, n'est-ce pas ? Du meurtre accidentel au chantage en passant par le cyberharcèlement, dans cette comédie drôle et touchante, les Pennington vont devoir se serrer les coudes, pour le meilleur et pour le pire.

Un roman à la fois drôle et émouvant sur une famille pas comme les autres...

Lu par Eva et Laurence

les femmes du dispensairePort de Hambourg, 1910.
De retour de Londres qu’elle a dû fuir sous un faux nom, Anne Fitzpatrick retrouve sa ville natale, les docks flottants de Steinwerder, les quais et les canaux grouillant d’ouvriers et de mendiants et les splendides hôtels et boutiques chics des faubourgs mondains. Diplômée de médecine et déterminée à utiliser ses compétences pour aider les plus démunis, elle décide d’ouvrir un dispensaire pour femmes dans le quartier le plus défavorisé du port.
Mais le jour de l’ouverture de son établissement, deux corps de femmes mutilés sont découverts juste à côté du refuge. Les autorités conservatrices minimisent l’incident, mais le taciturne commissaire Berthold Rheydt est persuadé qu’il y aura d’autres féminicides. Et Anne, qui décide de trouver des réponses, se retrouve de plus en plus en danger…

Enquête, suspense, Histoire, lutte pour les droits de la femme... Un roman haletant qui vous plonge dans une enquête policière sur fond historique !

Lu par Laurence

limmeuble de la rue cavendishQue se passe-t-il au 5e étage de l’immeuble de la rue Cavendish ? Margaux, la nouvelle voisine, est à peine installée qu’elle se retrouve à enquêter sur le couple qui vit au-dessus d’elle. Et tant pis si tout le monde pense qu’elle devient complètement folle !
Après une douloureuse rupture, Margaux, la vingtaine, s’installe dans l’appartement que lui prête son oncle, rue Cavendish. Proche des Buttes-Chaumont, l’immeuble ne manque pas d’animation : entre la concierge désagréable qui exige qu’on l’appelle Mme Nathalie, le vieux fou du 2e et l’insupportable gamine du 4e, Margaux trouve à peine le temps de se vautrer devant ses films d’horreur préférés !
Heureusement, elle peut compter sur ses autres voisins : Victoire, Charlotte et Markus répondent toujours présents pour débriefer autour d’un verre. Surtout quand Margaux rencontre le beau gosse de l’immeuble en face ! Mais tout se complique quand des bruits inquiétants s’échappent de l’appartement au-dessus : Margaux décide alors de mener l’enquête.

Partez à la rencontre de Margaux et de tous les habitants de l'immeuble de la rue Cavendish. Un régal !

Lu par Eva

et si jtais hypersensible« Tu pleures trop ! », « Qu’est-ce que tu es susceptible ! », « Il faut que tu t’endurcisses. », « Tu ne serais pas bipolaire ? »... Ces phrases, les hypersensibles les connaissent bien !

Concernant environ 25 % des Français, l’hypersensibilité reste pourtant mal comprise, voire mal perçue. Si elle peut nous faire nous sentir différents, compliquer nos relations et nos situations personnelles ou professionnelles, elle peut pourtant être un véritable atout et donner d’incroyables capacités d’empathie, d’observation et de créativité !

Avec humour et justesse, ce guide pratique dessiné rassemble conseils, explications, exercices, anecdotes et témoignages pour mieux comprendre son hypersensibilité, s’aimer tel qu’on est et révéler ainsi ses multiples potentiels !

Lu par Sophie

la fille d egalie« Elle » fait bon vivre en Égalie. La présidente Rut Brame travaille nuit et jour à la bonne marche de l’État, quand son époux Kristoffer veille avec amour sur leur foyer. Il y règne d’ailleurs une effervescence toute particulière : à quinze ans, leur fils Pétronius s’apprête à faire son entrée dans le monde. Car voici enfin venu le bal des débutants.
Mais l’adolescent, grand et maigre, loin des critères de beauté, s’insurge contre sa condition d’homme-objet. Dans l’impossibilité de prendre son indépendance, il crée presque malgré lui un mouvement qui s’apprête à renverser le pouvoir matriarcal en place. L’avenir de la cité radieuse est amené à changer… pour le meilleur et pour le pire.

Avec "Les Filles d’Égalie", Gerd Brantenberg signe une dystopie féministe et résolument provocatrice. L’auteure renverse littéralement les codes de la société patriarcale : les femmes ont tous les pouvoirs, et la langue s’en ressent. Le féminin, omniprésent, l’emporte systématiquement sur le masculin, faisant apparaître de nouveaux mots qui soulignent avec une ironie mordante l’oppression invisible qui règne sur la gente féminine.

Lu par Catherine

le gardien de thranL'histoire du gardien du musée de Téhéran, un homme seul face à la menace des religieux fanatiques qui a réussi à sauver 300 chefs d’œuvre d'art moderne, le trésor de l'Impératrice des arts.
Printemps 1979, Téhéran. Alors que la Révolution islamique met les rues de la capitale iranienne à feu et à sang, les Mollahs brûlent tout ce qui représente le modèle occidental vanté par Mohammad Reza Pahlavi, le Chah déchu, désormais en exil.
Seul dans les sous-sols du musée d'Art moderne de Téhéran, son gardien Cyrus Farzadi tremble pour ses toiles. Au milieu du chaos, il raconte la splendeur et la décadence de son pays à travers le destin incroyable de son musée, le préféré de Farah Diba, l'Impératrice des arts. Près de 300 tableaux de maîtres avaient permis aux Iraniens de découvrir les chefs d’œuvre impressionnistes de Monet, Gauguin, Toulouse-Lautrec, le pop art d'Andy Warhol et de Roy Lichtenstein, le cubisme de Picasso ou encore l'art abstrait de Jackson Pollock. Mais que deviendront ces joyaux que les religieux jugent anti islamiques ?
Face à l'obscurantisme, Cyrus endosse, à 25 ans à peine, les habits un peu grands de gardien d'un trésor à protéger contre l'ignorance et la morale islamique.

Lu par Catherine